(ex. "informatique", "pêcheur, douala", "secretaire, bafoussam")

Publier une offre d'emploi gratuitement

Déposez une offre d'emploi gratuitement et sans inscription - Attirez les candidats qualifiés pour vos offres.

Poster une offre gratuitement

OSC Coopérant avec le projet Rapid Response Mecanism Nouveau

Posté : 22-09-2020 Nom de l’employeur : PREMIÈRE URGENCE INTERNATIONALE
Lieu : Maroua Vues : 627
Type d'emploi : CDD Postulants : 0
Date expiration : 15-10-2020

Mécanisme de Réponse Rapide

Termes de références

Pour l’identification de deux OSC locales en vue d’un partenariat de coopération avec le programme RRM.

Réf / financement

20025 / RRM-PUI / 2020

Coordinateur RRM

Emmanuel KAMATE LIMASI

Email : rrm.coordo@premiere-urgence.cm

CDM Adj. en chargé des programmes PUI

Cécile Varboom – Alifa

Email : cdm-adj-prog@premiere-urgence.cm

 

Chef de mission

Fabienne Mially

Email : cdm@premiere-urgence.cm

 

Contexte et justification

Première Urgence internationale (PUI) œuvre depuis 2014 dans la Région de l’Extrême Nord du Cameroun, principalement dans les 3 départements du Logone et Chari, Mayo Sava et Mayo Tsanaga, tant sur des projets humanitaires que de développement. Elle lead notamment le projet de réponse d’urgence RRM en consortium avec Action Contre la Faim (ACF).

Conséquence de la crise sécuritaire que traverse la région depuis 2014, les 3 départements accueillent des ménages déplacés, retournés, et dans une moindre mesure des réfugiés et des demandeurs d’asile. Vu la nécessité d’une action humanitaire en temps opportun, PUI et ACF ont mis en place depuis 2017, un projet de réponse d’urgence appelé « RRM » (Rapid Response Mechanism) sous le financement ECHO (Union Européenne). La vocation du RRM est de se mettre au service de la communauté humanitaire afin d’assurer une réponse rapide aux besoins des populations dans la zone (spécifiquement en biens de première nécessité-Abri et Eau, Hygiène et Assainissement). Le dispositif se base sur une veille humanitaire, à travers l'identification des chocs et l'évaluation des vulnérabilités puis le partage des informations récoltées.

En vue de faciliter une transition des interventions humanitaires vers des actions durables intégrant les acteurs et instruments de développement nationaux et de poser les jalons d’un transfert de compétence, le consortium RRM se propose de renforcer le relèvement et la résilience des populations les plus vulnérables par le biais d’une ou deux OSC (Organisations de la Société Civile) locales préalablement identifiées selon des modalités décrites dans les présents termes de référence.

Objectif des présents TdR

Pour atteindre son objectif de façon plus durable, le programme RRM entend aujourd’hui:

  • Identifier et signer des accords de partenariat avec une ou deux associations locales capables d’accompagner l’action du programme RRM au Cameroun dans sa phase 3 ;
  • Renforcer les capacités de la / des associations partenaires sur le plan technique, organisationnel, financier et logistique, afin qu’elles puissent agir en synergie avec PUI et ACF dans le cadre du RRM ;
  • Solliciter et accompagner le ou les deux partenaires dans les phases terrain pour leur permettre de maitriser l’approche du RRM (veille humanitaire, MSA, intervention, PIM/PDM)

L’objectif principal du présent TDR est donc de définir le cadre du partenariat avec un ou deux organisations de la société civile camerounaise en vue d’amorcer le processus de transfert de compétences concernant le fonctionnement du Mécanisme de Réponse Rapide.  

Résultat attendu

Une ou deux organisations sont identifiées - après réalisation d’un diagnostic organisationnel, technique, structurel et financier-  comme étant à même de pouvoir accompagner le RRM à l’Extrême-Nord du Cameroun dans la poursuite de ses objectifs.

En guise de formalisation de cette entente, des accords de partenariat sont signés entre le RRM et une ou deux organisations ou associations identifiées, pouvant intervenir si une crise survient dans des zones à risque ou difficiles d’accès, sans toutefois mettre en danger un partenaire non préparé à ces risques.

Le ou les deux partenaires sont formés sur les approches du RRM dans une phase théorique. Cette formation portera sur les thématiques ci-après, qui seront affinées en fonction des besoins identifiés par le diagnostic et des complémentarités possibles avec le RRM et le mandat des OSC, listées ici à titre indicatif :

  • Le mécanisme de coordination du RRM – généralités & principes humanitaires;
  • La redevabilité et gestion des plaintes ;
  • Les indicateurs de projet RRM & le reporting;
  • La présentation des outils RRM ;
  • La technique de collecte de données MEX, MSA, PDM et PIM ;
  • Les entretiens, les focus group et les visites terrain ;
  • Le mode de calcul des score NFI, score Abri et score EHA ;
  • Le plan d’échantillonnage de l’enquête ménage ;
  • La protection transversale ;
  • Les étapes clés du processus de distribution NFI.

La ou les OSC retenues bénéficieront d’une formation pratique sur le RRM, facilitée par les équipes de PUI et ACF, qui sera conduite directement sur le terrain dans le cadre de situations réelles :

Cadre de collaboration : Le cadre de collaboration spécifique sera défini dans un MoU  entre PUI et la (ou les) OSC sélectionnée(s).

Conditions d’éligibilité

Ce partenariat est ouvert à toute organisation ou association locale dotée d’une expertise dans l’apport de réponses humanitaires à la crise qui sévit dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. Toutefois, ne retiendront l’attention de PUI que les candidatures des organisations ou associations locales vérifiant les conditions ci-après :

  1. Avoir au moins 5 ans d’expérience dans la conduite des actions humanitaires d’urgence en général, justifiée par des rapports d’activités ;
  2. Avoir au moins 3 ans d’expérience dans l’un des trois domaines de la veille humanitaire, NFI-Abri, et l’eau, hygiène et assainissement ;
  3. Etre basé à l’Extrême-Nord du Cameroun et déployé dans l’un des trois départements du Mayo-Sava, Mayo-Tsanaga et Logone-et-Chari, avec une bonne maitrise du contexte ;
  4. Justifier d’une expérience positive de partenariat avec une organisation internationale, établie par un certificat délivré par ladite organisation internationale ;
  5. Avoir au moins un salarié dans les 12 derniers mois ;
  6. Justifier de l’existence des statuts, règlement intérieur, code de conduite, et autres documents juridiques de reconnaissance de la structure par les autorités camerounaises compétentes en la matière.
  7. Disposer d’un rapport d’activités sur les 12 derniers mois,
  8. Remplir correctement et intégralement la Grille d’évaluation proposée, et accepter que les renseignements fournis sont vérifiables à tout moment par PUI,
  9. Déposer son dossier dans le délai requis par cet appel.

Etapes de développement du partenariat

 Le processus sera mis en œuvre selon les étapes suivantes :

  1. Dépouille, analyse des offres reçues et première sélection des OSC ayant satisfait aux formalités administratives minimales et démontrant une forte expérience dans le contexte de l’Extrême-Nord Cameroun en général et des départements du Mayo-Sava, Mayo-Tsanaga et Logone-et-Chari en particulier ;
  2. Conduite du diagnostic organisationnel de chaque OSC présélectionnée. Ce diagnostic portera sur la vérification auprès des OSC présélectionnées, d’un ensemble de conditions dont la satisfaction est indispensable au partenariat voulu avec le RRM ;
  3. Sélection définitive d’une ou deux OSC partenaires suivant les résultats du diagnostic ;
  4. Contractualisation avec les OSC retenues ;
  5. Elaboration conjointe d’un plan de renforcement des capacités des deux OSC partenaires ;
  6. Formation des OSC partenaires ;
  7. Suivi et à accompagnement régulier des OSC sur les approches du RRM. 

Soumission des offres

Les organisations locales intéressées par cet appel d’offre sont invitées à adresser leur proposition en version numérique uniquement par email aux adresses suivantes : pvasseur@premiere-urgence.org et cdm-adj-prog@premiere-urgence.cm avant le 15 octobre 2020 à minuit. Le dossier à soumettre comportera :

  • Les textes de base de l’organisation (Statuts, Règlement Intérieur, Manuel des Procédures administratives, RH et financière) ;
  • Les documents légaux de reconnaissance de l’OSC ;
  • Le Plan Stratégique ;
  • Le dernier PV du comité exécutif fonctionnel ;
  • Le dernier rapport annuel publié ;
  • Le budget annuel ;
  • Les documents attestant de l’expérience de l’organisation dans les secteurs d’intervention NFI-Abri/EHA et veille humanitaire prioritairement et bien d’autres secteurs;
  • L’organigramme ;
  • Le dernier rapport d’audit si existant.

Offres d'emploi récentes

01 Septembre 2020 ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES COORDINATION

Premiere Urgence Internationale     Yaoundé

CDD
19 Juin 2020 AGENT DATA CARTOGRAPHE

PREMIERE URGENCE INTERNATIONALE     Kousseri

CDD
15 Juin 2020 CHARGE(E) DE SUIVI-EVALUATION, REDEVABILITE ET APPRENTISSAGE

PREMIÈRE URGENCE INTERNATIONALE     Yaoundé

CDD
28 Mai 2020 REFERENT PROTECTION et PROBLEMATIQUE DU DO NO HARM

PREMIERE URGENCE INTERNATIONALE     Kousseri

CDD
09 Mai 2020 RESPONSABLE LOGISTIQUE BASE

PREMIERE URGENCE INTERNATIONALE     KOUSSERI

CDD

Cette offre d'emploi est-elle fausse, incorrecte ? Signalez-le!

Recommender à un ami

Envoyez moi des offres d'emploi

Nous continuerons de rechercher des offres d'emploi correspondant à vos critères et vous les enverrons par email. C’est aussi simple que ça!

J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation de JobInfoCamer, sa politique de confidentialité.

Evénements

Vus récemment

Les cookies nous aident à assurer nos services. En utilisant nos services, vous acceptez l'utilisation des cookies.