Publier une offre d'emploi gratuitement

Déposez une offre d'emploi gratuitement et sans inscription - Attirez les candidats qualifiés pour vos offres.

Poster une offre gratuitement
Administration Informatique Finance Marketing Communication Industrie Consultants Santé Hôtel RH Autres
RECEVEZ DES OFFRES SIMILAIRES PAR EMAIL ! S'inscrire
<< Emploi précédent or Prochain emploi >>
Cette offre d'emploi a été publiée il y a plus de 40 jours...

Evaluateur Externe  

18-10-2017

APDEL

Dschang

1256

CDD

0

Description du projet

L’Association pour la Promotion du  Développement Local (APDEL) est une association à but non lucratif basée à Dschang, qui s’est donnée pour mission de lutter contre les inégalités sociales qui entravent le développement des couches vulnérables.  Dans le cadre de cette mission, APDEL conduit depuis janvier 2016, le projet d’appui à la réduction des violences sexuelles/harcèlement sexuel des jeunes filles en milieu scolaire secondaire dans la région de l’ouest (Projet Briser le Silence), avec l’appui financier du Fonds d’Affectation Spéciale des Nations Unies pour l’éradication de la violence à l’égard des Femmes (UNTF). Cette initiative a pour objectif général de permettre aux élèves  filles de 15 établissements scolaires secondaires de la Menoua, Mifi et Noun de se sentir plus en sécurité et respectées à l’école d’ici la fin 2017. Le projet aborde spécifiquement la question des violences sexuelles en milieu scolaire en mettant un accent particulier sur le harcèlement sexuel des jeunes filles en milieu scolaire.

Rendu à son dix-neuvième mois de mise en œuvre, la quasi-totalité des activités du projet ont été exécutées et les dernières activités du projet se  poursuivront jusqu’en fin décembre 2017.

Deux catégories de personnes bénéficient de cette action à savoir les:

  • Bénéficiaires primaires : filles ayant survécu à la violence ; élèves filles du secondaire
  • Bénéficiaires secondaires : professionnels de l’éducation, membres de la communauté scolaire (élèves garçons, parents et acteurs de l’éducation).

Stratégie 

Le projet Briser le silence repose sur plusieurs stratégies que sont :

  • Le renforcement des mesures/réponses institutionnelles dans l’amélioration du cadre scolaire
  • L’implication des camarades masculins dans la lutte contre les violences sexuelles et harcèlement sexuel en milieu scolaire
  • Le renforcement des capacités des services de prise en charge des survivantes du projet
  • La conduite des communications pour le changement de comportement en milieu scolaire
  • L’amélioration de l’offre de services pour les survivantes.

a) Activités principales du projet

A1 : Elaboration et production des outils de communication (affiches, et dépliants, plaques) et de formation (manuel du volontaire)

A2 : Organisation de 3 sessions de formation départementales de 3 jours aux élèves (volontaires) sur les techniques de prévention des VS/HS, la paire éducation, le genre et la référence des survivantes

A3 : Education des élèves, parents et enseignants par le biais des séances hebdomadaires de causeries éducatives

A4 : Développement et diffusion d’un documentaire sur les VS/HS en milieu scolaire

A5 : Recyclage et remplacement des volontaires

A6 : Sensibiliser les parents et enseignants sur les VS/HS en milieu scolaire

A7 : Organisation de 2 tables rondes sur l’importance de la dénonciation des VS/HS pour participer à la campagne 16 jours d’activismes contre les violences faites aux femmes

A8 : Référence et prise en charge des survivantes par les travailleurs sociaux des communes de Dschang, Foumbot, et de la Délégation Départementale de la Promotion de la Femme et de la Famille de la Mifi

A9 : Elaboration d’un draft du code de bonne conduite contre les violences basées sur le genre en milieu scolaire

A10 : Organisation d’un atelier régional de validation du code de bonne conduite

A11 : Organisation d’un atelier régional d’adoption du code de bonne conduite

La couverture géographique du projet.

Le projet Briser le silence couvre la région de l’ouest, notamment les départements de la Menoua, Mifi et Noun.  Dans chacune des zones, le projet cible un certain nombre d’établissement scolaire dont 4 dans le Noun(les lycée bilingue et technique de Foumbot, le Collège Moderne du Noun, l’Institut Polyvalent Marie-Rivière), 4 dans la MIFI (le Lycée bilingue de Bafoussam, le Collège Maak-Paulo , le Collège la réussite et le Collège Tankou) et enfin 7 dans la MENOUA (les Lycées Bilingue, Classique et technique de Dschang, le Collège Polyvalent Saint Laurent, le Collège Menoua Espoir, le Lycée technique de Baleveng et le Collège Intellexi) , soit un total de 15 structures scolaires. D’un point de vue culturel, la région de l’Ouest est une région où les valeurs culturelles occupent une place de choix sur  le mode de vie des populations. Deux principaux groupes religieux y cohabitent pacifiquement notamment les Musulmans et les Chrétiens.

Méthodologie de l’Évaluation

Tout en laissant à l’évaluateur le soin de proposer une méthodologie détaillée, APDEL recommande fortement une méthodologie  mixte combinant à la fois une approche qualitative et quantitative. L’évaluation pourra s’appuyer sur  des entretiens, focus group, enquêtes,  revue documentaire, etc.

Par ailleurs, l’équipe d’évaluation devra visiter les sites d’intervention dans le cadre de mission de manière à s’entretenir avec les partenaires, les participants au projet, APDEL, groupe cible, bénéficiaires.

Éthique de l’Évaluation

Cette évaluation sera réalisée en conformité avec les principes soulignés dans le document sur les Directives Éthiques du Groupe des Nations Unies sur l'Évaluation (GNUE). APDEL attend de l’évaluateur externe que ces principes soient respectés à toutes les étapes de la mise en œuvre de l’évaluation finale. Les informations sur les principes du GNUE peuvent être consultées  à partir du lien suivant : http://www.unevaluation.org/ethicalguidelines

Outre cela, le consultant devrait répondre aux exigences suivantes :

  • Garantir la sécurité des répondant(e)s et de l'équipe de recherche,
  • Appliquer les protocoles pour assurer l'anonymat et la confidentialité des répondant(e)s,
  • Sélectionner et former l’équipe de recherche sur les questions éthiques,
  • S’assurer de la conformité avec les codes juridiques régissant des domaines tels que les dispositions relatives au recueil et à la communication de données, particulièrement les autorisations nécessaires pour les interviews ou pour obtenir des informations sur les enfants et les jeunes,
  • Stocker de manière sûre les informations recueillies.

Le budget total de cette évaluation ne devrait pas dépasser  2000 USD (1200000FCFA)

Composition du dossier

Le consultant devrait fournir une offre technique et financière au plus tard le 07 novembre 2017.  Les candidatures  devront comporter :

  1. Une lettre de transmission du dossier de consultation sera adressée à Madame la Présidente Exécutive portant la mention « Offres pour la réalisation de l’évaluation finale du projet d’appui à la réduction des violences sexuelles/harcèlement sexuel des jeunes filles en milieu scolaire dans la région de l’Ouest» ;
  2. Un CV du consultant ou des membres de l’équipe ou cabinet (pour le cas des personnes morales);
  3. Une copie de la CNI du consultant ou preuve d’existence légale pour les personnes morales ;
  4. Pièces justificatives d’expériences antérieures ;
  5. Toute autre pièce jugée pertinente par le candidat.

Délai et envoi des dossiers

Le délai de recevabilité des dossiers est fixé au 30 octobre 2017

Les dossiers de candidatures doivent être envoyés par email à l’adresse recrutement.apdel@yahoo.com

Merci d’envoyer un mail à l’adresse mail ci-dessus pour obtenir le dossier complet si vous êtes intéressé par cette offre





Be Social, Share! :)

Offres d'emploi récentes APDEL

Cette offre d'emploi est-elle fausse, incorrecte ? Signalez-le !   

Recommender à un ami