Publier une offre d'emploi gratuitement

Déposez une offre d'emploi gratuitement et sans inscription - Attirez les candidats qualifiés pour vos offres.

Poster une offre gratuitement
Administration Informatique Finance Marketing Communication Industrie Consultants Santé Hôtel RH Autres
RECEVEZ DES OFFRES SIMILAIRES PAR EMAIL ! S'inscrire
<< Emploi précédent or Prochain emploi >>

MONITEUR SANME/ELEVAGE-PALATEFORMES AGROPASTORALES New

19-09-2017

PREMIERE URGENCE INTERNATIONALE

Maroua

688

CDD

0

OFFRE D’EMPLOI

Dans le cadre de ses activités humanitaires,

l’association française Première Urgence Internationale recherche :

TROIS(03) MONITEUR (TRICE)S SANME / ELEVAGE – PLATEFORMES AGROPASTORALES

Contexte :

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. Elle a pour objectif de répondre à l’ensemble des besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. PUI est présente dans 19 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, dans le Caucase et les Caraïbes, et intervient dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique.

PUI est présente au Cameroun depuis 2008 et vient-en aide aux réfugiés centrafricains et aux populations vulnérables camerounaises, par le biais de projets d’amélioration de l’accès à l’eau, à l’hygiène et l’assainissement, et de projets de sécurité alimentaire, dans les Régions de l’Est, de l’Adamaoua et de l’Extrême Nord avec des financements UNHCR, ECHO, GIZ et DFID. 

Objectif global :

Sous la responsabilité directe de l’Adjoint RP CASH/SANME et/ou du Chef Moniteur CASH/SANME, le/la Moniteur/trice SANME/Elevage-Plateformes Agropastorales est en charge d’assurer la gestion des élevages, la gestion des ressources naturelles et du foncier.

Responsabilités et Champs d’actions

  1. Suivi  des activités prévues dans le cadre du projet
  2. Veille sanitaire
  3. Supervision des organes de suivi 
  4. Suivi, évaluation et rapportage des activités mises en œuvre 
  5. Procédures PUI
  6. Sécurité

Objectifs spécifiques et activités associées  

1. Réalisation des activités prévues dans le cadre du projet

  • Il/Elle contribue à la planification et au suivi/évaluation des activités liées à la mise en place des élevages de petits ruminants d’une part et à la gestion des ressources naturelles et du foncier d’autre part ;       
  • Il/Elle contribue à la création et la mise à jour des outils de suivi/évaluation pour le projet ; 
  • Il/Elle supervise les enquêteurs et participe à la réalisation des différentes enquêtes liées au projet ;
  • Il/Elle assure la sensibilisation et l’information des populations bénéficiaires concernant la mise en œuvre du projet ;  
  • Il/Elle supervise et participe au processus de sélection des bénéficiaires des élevages de petits ruminants ;
  • Il/elle assiste à l’élaboration du matériel pédagogique pour la sensibilisation, la formation et l’accompagnement technique des bénéficiaires des élevages de petits ruminants ;
  • Il/Elle assure l’accompagnement et la formation des bénéficiaires aux techniques d’élevage de petits ruminants ;
  • Il/Elle participe à la préparation et à la distribution des animaux, du matériel et intrants pour la mise en place des élevages de petits ruminants ;  
  • Il/Elle supervise et participe à la conduite des élevages des petits ruminants : abris, entretien, alimentation, suivi sanitaire, etc. ;  
  • Il/Elle supervise et participe à la coupe, le séchage et la conservation du fourrage par les éleveurs des petits ruminants pour une meilleure couverture de la période de soudure ;    
  • Il/Elle sensibilise les bénéficiaires et renforce leur confiance pour qu’ils s’approprient le fonctionnement du système d’élevage des petits ruminants ;
  • Il/Elle assure la liaison entre les éleveurs, les communes et les services techniques de l’élevage ;
  • Il/Elle supervise et suscite l’implication des éleveurs de petits ruminants à la mise en place/redynamisation des cadres de concertation et d’échanges relatifs à la gestion des ressources naturelles et la gestion de conflits agropastoraux ;
  • Il/Elle supervise et participe au processus d’identification, de mise en place/redynamisation des cadres de concertation et d’échanges en vue d’une gestion communautaire des ressources naturelles et des conflits agropastoraux ;
  • Il/Elle assure l’accompagnement et la formation aux techniques de structuration et de gestion des cadres de concertation et d’échanges regroupant des acteurs locaux ;
  • Il/Elle participe à la mise en place des mécanismes de gestion des conflits agropastoraux au niveau communautaire ;
  • Il/Elle participe à la préparation et à la distribution du matériel et intrants pour la mise en place des champs fourragers ;
  • Il/Elle supervise et participe au processus de sélection des bénéficiaires du CASH For Work en vue des travaux de protection des sols ; 
  • Il/Elle assure la supervision et l’accompagnement technique des travaux de protection des sols ;    
  • Il/Elle supervise et participe à la légalisation des cadres de concertation et d’échanges communautaires ;
  • Il/Elle établit une relation de confiance avec chacun des bénéficiaires ;
  • Il/Elle assure la liaison entre les communautés, les communes, les services techniques de l’Etat et les organisations partenaires ; 
  • Il/Elle dynamise les communautés pour permettre aux populations de retrouver confiance en leurs propres capacités à résoudre leurs problèmes de façon collective ;  Il/Elle veille à promouvoir les Droits et Devoirs des déplacés et de la personne en général ; 
  • Il/Elle travaille en étroite collaboration avec les autorités locales concernées par le projet, les accompagne dans le processus de prise de décision et établit une relation de confiance avec chacune des parties prenantes.

2. Veille sanitaire

  • Il/Elle identifie les  maladies à risque pour le bétail et informe les bénéficiaires ainsi que les autorités sanitaires ;
  • Il/Elle assure le suivi de l’état de santé des troupeaux des bénéficiaires en collaboration avec les autorités ;
  • Il/Elle encourage les éleveurs de petits ruminants à faire vacciner leurs animaux tout en facilitant le contact avec les agents vaccinateurs;

3. Supervision des organes de suivi

  • Il/Elle participe à la mise en place des organes locaux de suivi des cadres de concertation et d’échanges ;
  • Il/Elle forme les organes de suivi aux techniques d’accompagnement et de suivi des cadres de concertation et d’échanges ;
  • Il/Elle contribue à la mise en place d’un calendrier d’exécution des tâches des organes de suivi et veille à son respect ;
  • Il/Elle organise des échanges d’expérience entre les membres des différents cadres de concertation et d’échanges.

4. Suivi, évaluation et rapportage des activités mises en oeuvre

  • Il/Elle participe aux enquêtes (participation à l’élaboration des outils, réalisation de questionnaires de sélection auprès des futurs bénéficiaires des activités dont il/elle a la charge, enquêtes de démarrage, de suivi et d’impact, formation des enquêteurs, supervision de la saisie de données et cohérence des bases de données) ;
  • Il/Elle respecte le planning de mise en œuvre des activités et informe son supérieur hiérarchique en cas de retard dans le planning et propose des solutions ;
  • Il/Elle collecte de manière méticuleuse et consciencieuse les données terrain permettant de mesurer les indicateurs et d’analyser la situation des bénéficiaires ;
  • Il/Elle organise un classement efficace et systématique des différents documents et données essentiels au bon déroulement des activités, notamment les données terrain, les documents officiels, contractuels et/ou exigés par les partenaires de PUI ;
  • Il/Elle  identifie les obstacles et les difficultés connus pour la bonne marche des activités et les réfère à son responsable hiérarchique ;
  • Il/Elle participe à la rédaction des rapports hebdomadaires en collaboration avec son supérieur hiérarchique et ses supervisés ;
  • Il/Elle évalue régulièrement les réalisations du projet et propose des améliorations ;
  • Il/Elle participe à l’élaboration de futurs projets, notamment en faisant remonter les informations relatives à l’analyse des besoins des bénéficiaires ;
  • Il/Elle s’assure de la bonne implication des autorités compétentes dans la réalisation des programmes de PUI.

5. Procédures PUI

  • Il/Elle veille à respecter les procédures internes et celles des bailleurs ;
  • Sous la responsabilité du Chef Moniteur CASH-SANME/Adjoint RP CASH/SANME, il/elle participe à l’élaboration des plannings mensuels et hebdomadaires (objectifs, moyens de déplacement, matériels…) ;
  • Il/Elle veille au bon déroulement de ces plannings et apporte les correctifs nécessaires à leur réalisation, tout en informant son responsable hiérarchique ;
  • Il/Elle respecte l’ensemble des procédures logistiques et administratives mises en place sur la mission ;
  • Il/Elle respecte les règles de sécurité appliquées au sein de PUI ;
  • Il/Elle transmet obligatoirement à sa hiérarchie toute information en sa possession relative à la sécurité dans la zone d’intervention de PUI, ou pouvant avoir des conséquences sur cette même zone.

6. Sécurité

  • Il/Elle respecte les règles de sécurité appliquées au sein de PUI. Il/Elle transmet obligatoirement à sa hiérarchie toute information en sa possession relative à la sécurité dans la zone d’intervention de PUI, ou pouvant avoir des conséquences sur cette même zone.
  • Il/Elle contribue à la collecte des informations relatives à la sécurité et les diffuse à son/sa supérieur/e hiérarchique de manière régulière ou ad-hoc en cas d’urgence.
  • Il/Elle s’assure que le/s projet/s, la méthodologie, les critères de sélection ne mettent pas en danger les bénéficiaires, les membres de PUI ou toute autre personne.

La liste des tâches décrites ci-dessus constitue le cadre général de vos fonctions, votre profil de poste pourra être reprécisé ou modifié sur votre demande, sur demande de votre supérieur hiérarchique et après validation de l’administration.

Profil recherché :

  • Baccalauréat en élevage ou infirmier vétérinaire avec de bonnes connaissances en gestion/structuration des groupements associatifs et facilitation des réunions/gestion des ressources. Bac+2  apprécié.

Expérience Professionnelle

  • Justifier d’une expérience d’au moins deux (02) ans sur un poste technique en relation avec le domaine.
  • Une expérience dans l’humanitaire (ONG) et1 an en gestion de projet ou programme serait un atout.

Connaissances et compétences obligatoires

  • Techniques d’élevage
  • Techniques culturales
  • Animation rurale
  • Connaissance de la zone du projet
  • Rédaction de compte rendus et rapports d’activités de qualité
  • Compétences organisationnelles
  • Gestion d’équipe
  • Français
  • Fufuldé
  • Arabe Choa / Kotoko / Mafa
  • Pack Office

Connaissances et compétences appréciées:

  • Structuration/supervision des groupements associatifs
  • Permis et pratique de la moto

Caractéristiques personnelles attendues:

  • Honnêteté, transparence, impartialité et intégrité
  • Professionnalisme / Sens des responsabilités
  • Sens de l’écoute / Maîtrise de soi / Profond respect de l’autre / Empathie et altruisme
  • Clarté du propos / Prise de parole dynamique
  • Esprit d'équipe
  • Diplomatie / Souplesse / Adaptabilité
  • Ponctualité / Assiduité
  • Goût pour le travail de terrain
  • Dynamisme / Réactivité / Capacité à rester en éveil
  • Débrouillardise
  • Bonne présentation
  • Aisance relationnelle

Conditions

  • Poste basé à Mokolo, Mozogo et Kousseri (Région de l’Extrême Nord).
  • Contrat à Durée Déterminée.
  • Salaire défini selon la grille salariale PUI.
  • Entrée en poste à partir du 01 octobre 2017.

LE (LA) CANDIDAT(E)  DOIT DÉPOSER SON DOSSIER (LETTRE MOTIVATION, CV), AUX LOCAUX DE PREMIÈRE URGENCE INTERNATIONALE À YAOUNDE, NGAOUNDERE, BATOURI, MAROUA ou ENVOYER PAR MAIL 

recrutement@premiere-urgence.cm

LES DOSSIERS FOURNIS NE SERONT PAS RESTITUÉS AUX CANDIDATS.

  1. LE/ LA CANDIDAT(E) DOIT PRECISER EXPLICITEMENT LE POSTE POUR LE QUEL IL POSTULE.
  2. DATE LIMITE DE DÉPOT DES DOSSIERS : LE  MERCREDI 27 SEPTEMBRE 2017
  3. SEULS LES CANDIDATS PRESELECTIONNES SERONT CONTACTES PERSONNELLEMENT.
  4. LES ORIGINAUX DES DIPLOMES, CERTIFICAT DE TRAVAIL, RECOMMANDATIONS DEVRONT ETRE APPORTES PAR LES CANDIDATS CONVOQUES POUR LES TESTS ET ENTRETIENS





Be Social, Share! :)

Offres d'emploi récentes PREMIERE URGENCE INTERNATIONALE

Cette offre d'emploi est-elle fausse, incorrecte ? Signalez-le !   

Recommender à un ami