Publier une offre d'emploi gratuitement

Déposez une offre d'emploi gratuitement et sans inscription - Attirez les candidats qualifiés pour vos offres.

Poster une offre gratuitement
Administration Informatique Finance Marketing Communication Industrie Consultants Santé Hôtel RH Autres
RECEVEZ DES OFFRES SIMILAIRES PAR EMAIL ! S'inscrire
<< Emploi précédent or Prochain emploi >>
Cette offre d'emploi a été publiée il y a plus de 40 jours...

Adjoint(e) Responsable Technique SANME  

01-02-2017

Première Urgence Internationale

Djohong

1086

CDD

0

OFFRE D’EMPLOI

Dans le cadre de ses activités humanitaires,

l’association française Première Urgence Internationale recherche :

UN(E) (01) ADJOINT(E) RESPONSABLE TECHNIQUE SANME

Contexte

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. Elle a pour objectif de répondre à l’ensemble des besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. PUI est présente dans 19 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, dans le Caucase et les Caraïbes, et intervient dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique.

PUI est présente au Cameroun depuis 2008 et vient-en aide aux réfugiés centrafricains, nigérians et aux populations vulnérables camerounaises, par le biais de projets dans les secteurs  de l’accès à l’eau, à l’hygiène et l’assainissement, la sécurité alimentaire, la construction de logements, la gestion de site de réfugiés, dans les Régions de l’Est et de l’Adamaoua, du Nord et de L’Extrême Nord.

Objectif global :

Depuis le début de la crise centrafricaine actuelle en début 2012, plusieurs milliers de réfugiés ont fui la RCA pour demander l'asile au Cameroun, s'ajoutant aux 99 000 réfugiés centrafricains arrivés sur le territoire camerounais lors d'une précédente vague de mouvement en 2008. On compte aujourd'hui environ 259 145 réfugiés (statistiques UNHCR au 14 février 2016) sur le sol camerounais installés dans les régions de l'Adamaoua, de l’Est et du Nord.

Les conditions de vie actuelle des réfugiés restent préoccupantes car les réfugiés arrivés depuis 2014 dépendent encore complètement de l'assistance humanitaire suite à la perte leurs cheptels de bétails qui constituaient leurs principales sources d'alimentation et de subsistance.

En octobre 2016, l’UNHCR estimait à 158 418 le nombre de réfugiés ayant des besoins en sécurité alimentaire (soit la quasi-totalité de ces derniers) dans les régions Est, Adamaoua, et Nord, ainsi que 18 131 anciens réfugiés (réfugiés arrivés entre 2004 et 2008).

Les besoins en assistance et en protection de ces réfugiés sont importants. Leur arrivée massive au Cameroun génère une pression importante sur les ressources naturelles et sur l'accès aux activités économiques ainsi que des conflits entre populations hôtes et réfugiées.

La relance économique est un des besoins le plus fondamental en vue d'une pérennisation des actions menée envers les réfugiés et un désengagement de l'action humanitaire.

PUI propose de répondre, dans la région de l'Adamaoua, aux besoins suivants :

 

  • Faciliter l'accès aux terres en quantité et qualité suffisante pour pratiquer des activités agro-pastorales ;
  • Rendre accessibles des intrants agro-pastoraux aux personnes les plus vulnérables ;
  • Accompagner les bénéficiaires dans le développement des activités génératrices de revenus ;
  • Accompagner les bénéficiaires dans l’amélioration de leur alimentation ;
  • Faciliter l’accès des populations à l’eau ;
  • Faciliter l’intégration des réfugiés dans les plans de développement locaux.

 

Sous la responsabilité directe du Chef Moniteur SANME, il/elle :

 

  • Participe à la mise en place et supervise les activités agricoles ; 
  • Participe à la formation des bénéficiaires en techniques agricoles ; 
  • Participe à l’accompagnement technique des bénéficiaires la réalisation de leurs activités ;
  • Participe à l’accompagnement technique des relais communautaires.

 

Objectifs spécifiques :

  1. SUPERVISION DES PROGRAMMES
  2. GESTION D’EQUIPE 
  3. GESTION FINANCIERE ET LOGISTIQUE DU PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE – MOYENS D’EXISTENCE 
  4. COORDINATION/REPORTING/REPRESENTATION
  5. IDENTIFICATION DE FUTURS PROJETS POUR LA MISSION

Responsabilités et activités à réaliser

1. Supervision des programmes 

  • Il/Elle sélectionne avec son équipe et en collaboration avec les différentes autorités concernées, les sites d’intervention et supervise les enquêtes préalables : à cet effet il/elle participe à la conception et à la réalisation des études préliminaires au projet dont les résultats serviront de données de bases et finales, par ailleurs ;
  • Il/Elle s’assure que les autorités administratives, municipales, techniques de l’Etat, traditionnelles, et les populations bénéficiaires comprennent les objectifs du projet et participent activement à sa mise en œuvre ;
  • Il/Elle s’assure particulièrement de la transmission des informations et de la bonne implication des autorités  communales, techniciens communaux et autorités sectorielles de l’Etat aux activités en vue d’une meilleure appropriation ;
  • En se basant sur la proposition de projet et les réalités locales, il/elle contribue à la validation des critères de sélection des bénéficiaires du projet en concertation avec les autorités locales et autres leaders communautaires ;
  • Il/Elle s’assure que les bénéficiaires retenus dans le cadre du projet remplissent les conditions définies dans les critères de sélection ;
  • Il/Elle planifie les activités et veille au respect du calendrier d’activités. En cas de retard important dans la mise en œuvre du projet, il/elle en informe immédiatement son/sa responsable hiérarchique et propose des solutions pour y remédier ;
  • Il/ Elle contribue l’élaboration, en lien avec le/la responsable technique SANME, à la validation des choix techniques et/ou stratégiques du projet ;
  • Il/Elle organise les distributions d’intrants agricoles, des vivres pour les démonstrations en nutrition, du matériel d’élevage, du matériel pour la mise en place des unités de transformation, afin que celles-ci se déroulent sans heurts ;
  • Il/Elle veille à la bonne collaboration et au transfert effectif des compétences aux autorités municipales et techniques locales : pour cela, il/elle organise et supervise le travail de renforcement des compétences des communes, des services technique de l’Etat en lien avec l’équipe SANME. Il/Elle participe à l’élaboration des outils et modules de formation, en lien avec l’équipe SANME ;
  • Il/Elle veille au bon déroulement des activités de renforcement des capacités des relais communautaires en charge des parcelles de démonstration et des activités nutritionnelles ; 
  • Il/Elle veille à la réalisation des activités de formation spécifiques des bénéficiaires appuyés dans le cadre des activités agro-pastorales, de nutrition, des unités de transformation et de vente, de mise en place des AVEC, de redynamisation/mise en place des plateformes agropastorales, accompagnement des groupements de production (GIC) ;
  • Il/Elle aide les bénéficiaires dans leur choix stratégiques, en réalisant des études de faisabilité des activités agricoles et commerciales, ainsi que des études de marchés ;
  • Il/Elle s’assure du respect par les bénéficiaires de la législation relative aux activités économiques (notamment la fiscalité), et appuie les bénéficiaires à formaliser leurs organisations ;
  • Il/Elle veille au respect des objectifs définis dans la proposition de projet, notamment, il/elle suit les indicateurs définis, rend compte à son/sa responsable hiérarchique, signale toute difficulté rencontrée dans la mise en œuvre  et propose des améliorations ou réorientations si nécessaire ;
  • Avec le RT SANME, l’Adjoint RT organise le suivi des activités par les équipes de Moniteurs et les Chefs Moniteurs ; 
  • Il/Elle participe aux réunions d’équipe organisées par sa hiérarchie et joue un rôle actif dans l’analyse de la situation et la prise de décision ;
  • Il/elle supervise l’élaboration des outils et supports de formations théoriques et pratiques sur les thématiques SANME, en lien avec son responsable technique ;
  • Il/Elle assure le plaidoyer pour faciliter l’accès aux terres par les bénéficiaires ;
  • Il/Elle anime les cadres de concertation prévus dans le projet ; 
  • Il/Elle, en collaboration avec les personnes ressources au sein de PUI, organise un renforcement de capacités de l’équipe sur les questions agricoles, nutritionnelles, économiques et d’accompagnement  des groupements à travers des sessions de formation et la diffusion de documentation appropriée ;
  • Il/Elle veille au respect des valeurs éthiques de PUI tout au long du déroulement des activités de Sécurité alimentaire.

Activités transversales de supervision des programmes

  • Il/Elle assure la bonne marche du projet SANME en cours en respectant le calendrier de réalisation des activités ;
  • Il/Elle présente à son équipe les objectifs, les activités et les lignes stratégiques du projet et s’assure qu’ils sont  compris et clairement diffusés auprès des bénéficiaires et des autorités ;
  • Il/Elle diffuse régulièrement auprès de son équipe le chronogramme actualisé des activités et s’assure que celui-ci est compris et respecté ;
  • Il/Elle prépare la documentation technique et méthodologique et la met à disposition de ses équipes ;
  • Il/Elle organise le monitoring et le suivi des activités ;
  • Il/Elle évalue les activités réalisées et propose des réorientations stratégiques.

2. Gestion d’équipe

  • Il/Elle est responsable direct d’une équipe composée d’un zootechnicien et de deux Chefs Moniteurs qui ont sous leur responsabilité sept Moniteurs ;
  • Il/Elle organise, oriente et supervise leurs activités ;
  • Il/Elle met en place le planning des activités et en assure la diffusion et le suivi ;
  • Il/Elle organise en collaboration avec le Responsable technique les évaluations régulières des membres de son équipe ;
  • Il/Elle s’assure avec le responsable technique que la sécurité de ses équipes est assurée (moyen de locomotion, moyen de communication, etc) ;
  • Il/Elle contribue à faire respecter le règlement intérieur de PUI auprès de cette équipe ;
  • Sous la supervision du responsable technique, il/elle transmet, explique et fait respecter à son équipe l’ensemble des procédures PUI et des décisions administatives ;
  • Il/Elle identifie les besoins en formation de son équipe et complète la formation de cette équipe si nécessaire ;
  • Il/Elle participe au recrutement le cas échéant ; 
  • Il assure l’intérim du responsable technique en son absence.

3. Gestion financière et logistique des programmes SANME

  • Il/Elle participe, en collaboration avec, le/la responsable technique et les départements logistique et finance, à la gestion des ressources financières et matérielles allouées aux programmes dans le respect des procédures internes de PUI et celles des bailleurs, et effectue le monitoring et l’analyse de la consommation budgétaire en lien avec les activités de ses programmes.
  • Il/Elle fait parvenir au/à la reponsable de technique un prévisionnel hebdomadaire des dépenses et participe à l’élaboration du prévisionnel mensuel.
  • Il/Elle effectue, en collaboration avec le/la responsable technique, les plannings des achats liés aux activités qu’il/elle suit, ainsi que les plannings de distributions des intrants agricoles et autres matériels destinés à la réalisation des activités prévues dans le cadre des programmes SANME ;
  • Il/Elle planifie des besoins logistiques  et les communique à son responsable hiérarchique, conformément aux indications du plan d’achat ;
  • Il/Elle participe en appui technique aux achats liés à son volet d’activité (rédaction précise des DA, participation au choix lorsque c’est nécessaire, réception des achats, etc) ;
  • Il/Elle est responsable de la transmission des besoins logistiques sur une base hebdomadaire, il donne son accord pour les achats locaux d’aide et en soumet certains au RT SANME pour approbation (selon les règles internes et celles des bailleurs) ;
  • Il/Elle veille à l’application des procédures internes et celles des bailleurs au sein de l’équipe SANME.

4. Coordination/reporting/représentation

  • Il/Elle organise la collecte et la synthèses des données relatives au projet SANME ;
  • Il/Elle transmet régulièrement les informations concernant le déroulement du programme au/à la responsable technique SANME ;
  • Il/Elle veille à la rédaction des rapports hebdomadaires par les Chefs Moniteurs et rédige un rapport mensuel d’activités ;
  • Il/Elle organise et anime régulièrement des réunions de coodination technique avec son équipe ;
  • Il/Elle participe à la rédaction des propositions de projet et des rapports d’activités à remettre aux bailleurs (rapport intermédiaire/rapport final) ;
  • Il/Elle représente l’organisation auprès des bailleurs, des autorités locales et des services techniques des Ministères concernés ;
  • Il/Elle participe aux réunions de coordination internes et assure la diffusion du rapport de cette réunion auprès de ses équipes ;
  • Il/Elle participe aux réunions de coordination inhérentes à son domaine d’activités (réunion inter ONG, sectorielle SANME, etc.) ;
  • Il/Elle respecte les règles de sécurité appliquées au sein de PUI et participe à leur diffusion. Il/Elle transmet obligatoirement à sa hiérarchie toute information en sa possession relative à la sécurité dans la zone d’intervention de PUI, ou pouvant avoir des conséquences sur cette même zone.

5. Identification des futurs projets pour la mission :

  • Avec le responsable technique SANME, il/elle est le/la référent(e) technique pour l’analyse des besoins et la préparation de nouveaux projets liés à la SANME (évaluation, rapport technique pour la préparation de propositions de projets).
  • Avec le responsable technique SANME, il/elle est le/la référent(e) technique pour le calcul du budget d’aide de nouveaux projets et prépare en équipe les détails des budgets d’aide.
  • Il/Elle participe à la rédaction de rapports d’évaluation et à la rédaction de nouvelles propositions de projets.

Profil recherché:

Etre titulaire d’un BAC+5 en Agroéconomie.

Expérience Professionnelle :

  • Justifier d’une expérience  d’au moins trois (03) ans sur un poste équivalent
  • Avoir une expérience  en accompagnement des groupements de production
  • Expérience en accompagnement des groupements de production
  • Expérience en accompagnement des groupements de production
  • Avoir une expérience  en gestion de projet
  • Une expérience  dans l’humanitaire (ONG) serait un atout.

Connaissances et compétences obligatoires 

  • Encadrement d’équipe
  • Connaissance en agriculture/élevage
  • Formation / Capacity building
  • Respect des procédures Administratives et Logistiques
  • Respect des règles de s&eacut

Conditions

  • Poste basé à Djohong (région de l’Adamaoua
  • Contrat à Durée Déterminée.
  • Salaire défini selon la grille salariale PUI.
  • Entrée en poste au plus tard le 1ER MARS 2017.

LE (LA) CANDIDAT(E)  DOIT DÉPOSER SON DOSSIER (LETTRE MOTIVATION, CV), AUX LOCAUX DE PREMIÈRE URGENCE INTERNATIONALE À YAOUNDE, NGAOUNDERE, BATOURI, MAROUA ou ENVOYER PAR MAIL

puami.cmr.recrutement@gmail.com

LES DOSSIERS FOURNIS NE SERONT PAS RESTITUÉS AUX CANDIDATS.

  1. LE/ LA CANDIDAT(E) DOIT PRECISER EXPLICITEMENT LE POSTE POUR LE QUEL IL POSTULE.
  2. DATE LIMITE DE DÉPOT DES DOSSIERS : LE  DIMANCHE 12 FEVRIER 2017
  3. SEULS LES CANDIDATS PRESELECTIONNES SERONT CONTACTES PERSONNELLEMENT.
  4. LES ORIGINAUX DES DIPLOMES, CERTIFICAT DE TRAVAIL, RECOMMANDATIONS DEVRONT ETRE APPORTES PAR LES CANDIDATS CONVOQUES POUR LES TESTS ET ENTRETIENS.





Be Social, Share! :)

Offres d'emploi récentes Première Urgence Internationale

Cette offre d'emploi est-elle fausse, incorrecte ? Signalez-le !   

Recommender à un ami